Wi regime faciles originales

Dictionnaires Oxford. Société végétarienne. The Guardian. Consulté le 10 mars BBC Health.

Retrieved 12 March The Daily Telegraph. Sydney Morning Herald. Compteur de calories. Nouvelles de la BBC. New York Times. Extrait le 13 février Consulté le 11 mars Extrait le 15 février Société des végétariens éthiques et religieux. Université de Dundee. Département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis.

Avril Food Hospital.

Alimentation des équidés

Channel 4. Retrieved 14 February National Health Service. BBC Sport. Extrait le 12 mars Régime alimentaire Végétarien. Sans gluten. Avec alcool. Avec porc. Recettes minceur. Thématiques Printemps. Nouvelles recettes Difficulté ascendant Difficulté décroissante Pertinence Ordre alphabétique a-z Ordre alphabétique z-a. Mes recettes préférées.

La recette a été retirée des favoris.

Liste de régimes alimentaires

Une erreur est survenue. Veuillez réessayer. Merveilleux traditionnel au chocolat. Pain d'épices au chocolat noir. Tarte recouverte d'étoiles aux pommes et poires. Cookie géant beurre de cacahuètes et pépites de chocolat.

Il est important que le cheval ait accès à de l'eau potable en quantité et qualité suffisante afin de prévenir des coliques dues à la compaction du bol alimentaire.

Par temps froid les chevaux peuvent refuser de boire de l'eau très froide, il est préférable de la tempérer avant de leur en servir. L'âne quant à lui exige de l'eau extrêmement propre, mais en quantités modérées 2 à 10 litres par jour. Il boit souvent beaucoup plus l'hiver par temps sec s'il est au foin que l'été en canicule à l'herbe. Les aliments source d'énergie sont les graisseset les hydrates de carbone [ 7 ].

La protéine constitue une brique élémentaire très importante pour la construction des fibres musculaires et celle d'autres tissus [ 15 ]. Les chevaux qui suivent un entraînement soutenu, qui sont en pleine croissance, ou les juments qui sont enceintes ou allaitantes, doivent recevoir une alimentation plus énergétique et enrichie en protéines [ 1 ]. Toutefois, un équidé recevant une alimentation trop riche en énergie, sans avoir suffisamment d'exercice, peut devenir trop fougueux et devenir très difficile à gérer [ 16 ].

Les graisses existent en faible quantité dans les plantes et peuvent être ajoutées pour augmenter l'apport en énergie du régime alimentaire. Puisque les équidés ne possèdent pas de vésicule biliairepour stocker une grosse quantité de bilecette dernière s'écoule en permanence directement depuis le foie dans l'intestin grêle. Aussi, bien qu'elle soit un aliment nécessaire, la graisse est assez difficile à digérer pour les équidés, et ce processus utilise la bile en grande quantité [ 18 ].

Toutefois, les équidés sont capables de digérer une plus grande quantité de graisse que les camélidés [ 16 ]. Les hydrates de carbone constituent la principale source d'apport d'énergie dans la majorité des repas, et sont habituellement issus du foinde l' herbe et du grain.

Les hydrates de carbone solublescomme les amidons et les sucressont facilement décomposés en glucose dans l'intestin grêle, puis absorbés. Cette fermentation les transforme en sources d'énergie, des acides gras volatils [ 1 ]. L'ingestion soudaine d'une grande quantité de nourriture ayant une forte teneur en amidon ou en sucre, peut aller jusqu'à occasionner une colique et même une colite potentiellement fatale, ou une fourbure [ 7 ].

Les protéines sont utilisées dans tout le corps, principalement dans les cellules des musclesdu sangles hormonesles sabots et les poils [ 19 ].

Les briques principales des protéines sont les acides aminés. La luzerneet les autres légumineuses du foin constituent de bonnes sources de protéines qui peuvent facilement être ajoutés à l'alimentation. Toutefois, un apport supplémentaire en protéines est important pour les juments allaitantes et les jeunes poulains en pleine croissance [ 15 ]. Les ânes consomment régulièrement en saison des fruits et noix ayant une forte proportion de matière grasse, cependant ils consomment plus habituellement des fourrages très riches en fibres et pauvres en sucres et protéines.

Ils refusent souvent les légumineuses sur pieds voir le trèfle en foin. Les chevaux qui ne sont pas soumis à un travail difficile ou à des conditions extrêmes, disposent de suffisamment de vitamines dans leur alimentation s'ils sont nourris avec du fourrage feuillu, vert et coupé de frais.

En outre, les graminées possèdent une composition très différente du fourrage qui nécessite un complément pour éviter un déséquilibre en vitamines et minéraux [ 1 ]. Les minéraux sont nécessaires à l'entretien et au fonctionnement du squelette, du système nerveux et des muscles. Ils comprennent le calciumle phosphorele sodiumle potassiumet chlorure. Ils sont normalement contenus dans la plupart des nourritures de qualité.

Les équidés possèdent un besoin en autres minéraux, mais sous forme de tracecomme pour le magnésiumle séléniumle cuivrele zincet l' iode. Dans des conditions normales, un animal adulte qui consomme soit du foin, soit du l'herbe de pâturage, trouvera une quantité suffisante de minéraux dans son alimentation, à l'exception du chlorure de sodium, le selqui doit lui être fourni, accessible de son libre choix [ 20 ].

Certaines pâtures peuvent s'avérer déficientes en trace de certains minéraux, comme le sélénium, le zinc ou le cuivre [ 21 ][ 22 ]auquel cas si un complément minéral n'est pas apporté convenablement, des problèmes de santé peuvent survenir, notamment des carences [ 21 ][ 23 ]. Les besoins en calcium et en phosphore doivent respecter des proportions précises, entre 1 pour 1 et 2 pour 1.

Toutefois un cheval adulte pourra tolérer un ratio de 5 pour 1, un poulain un ratio de 3 pour 1. Cependant, une proportion plus grande de phosphore que de calcium doit être évitée [ 20 ]car sur la durée, ce déséquilibre aboutira à de nombreux possibles problèmes osseux comme l' ostéoporose [ 24 ].

Une alimentation déséquilibrée engendrera des problèmes du squelette chez ces jeunes animaux [ 20 ]. Un travail conséquent augmente le besoin en minéraux, la sudation occasionnant notamment des pertes en sodium, en potassium et en sel.

Aussi, un supplément en électrolytes peut s'avérer nécessaire pour les chevaux subissant un entraînement intense, en particulier par temps chaud [ 1 ]. Si un cheval est au travail et demande alors davantage d'apports énergétiques, la quantité de céréales croît et celle du fourrage diminue de manière à adapter la nourriture du cheval au travail qu'il fournit. Le fourrage, est composé de plantes légumineusesd'herbe, que l'on trouve dans les prés ou dans le foin.

Les pâtures et les champs de foin sont généralement composés d'un mélange des deux types de plantes herbe et légumineuses. Les éléments nutritifs contenus dans le fourrage peuvent varier de manière importante selon la maturité de l'herbe, les conditions environnementales au sein desquelles elle s'est développée, mais aussi sa fertilisation et sa gestion [ 25 ]. Les herbes s'adaptent à de nombreuses conditions de vie, et contiennent la plupart des nutriments nécessaires. Les variétés d'herbe les plus fréquentes sont la fléole des présle bromusla fétuquele cynodonla Dactyle pelotonnéet de pâturin des prés.

Un autre type de fourrage est composé de pulpe de betteravetirée de la production de betterave sucrièreà haute teneur en énergie et en fibres [ 16 ]. Les plantes légumineuses comme le trèfle ou la luzerne contiennent généralement une quantité plus importante de protéinesde calcium et d'énergie que l'herbe. Néanmoins, elles demandent un temps plus chaud et une bonne qualité de sol pour produire les meilleurs éléments nutritifs.

Wi regime faciles originales

Le foin de plantes légumineuses est habituellement plus riche en protéines que le foin d'herbe. Il comporte également davantage de minéraux, comme le calcium, mais dispose d'un ratio inadapté entre le calcium et le phosphore.

Dysport injection vs botox

Le foin est généralement un mélange sec constitué d'herbes et de plantes légumineuses. Après avoir été coupé, il est mis à sécher, puis conditionné en balles pour être stocké [ 25 ]. Le foin est le plus nutritif lorsqu'il est coupé avant que les graines arrivent à maturité, et que les tiges des plantes ne deviennent trop résistantes et épaisses. Un foin qui est bien vert indique une bonne qualité nutritive, même si la couleur n'est pas le seul critère, car l'odeur et la texture entrent également en ligne de compte [ 27 ].

Un foin peut être analysé en laboratoire, ce qui est encore le moyen le plus sûr d'évaluer sa qualité nutritive [ 12 ]. Le foin, plus spécialement celui de luzerne, est parfois compressé sous forme de granulé ou pellet ou de cube.

Ainsi transformé, le foin peut d'une part avoir une qualité plus constante, et d'autre part être plus facilement transportable et entreposable. Ainsi conditionné, le foin peut également être facilement acheminé vers des endroits souffrant de pénurie ou de sécheresse. Attention, ces formes de conditionnement plus concentrées peuvent occasionner une suralimentation et les chevaux sont plus exposés à l'étouffement.

Aussi, le foin sous forme de granulé ou de cube peut être mis à tremper jusqu'à ce qu'il se transforme en une sorte de pulpe ou en une pâte à la consistance plus molle, voire liquide.

Cela peut être très utile dans le cas de chevaux ayant des problèmes de bouche, pour mâcher, comme chez les chevaux âgés qui peuvent avoir perdu leurs dents, complement alimentaire pour maigrir et se muscler yeux ceux présentant des anomalies dentaires. L' ensilage est une technique de conservation du foin qui correspond à l'enveloppage sous plastique hermétique de la balle de foin. Cette forme de conditionnement est fréquente au Royaume-Uni et en Europe continentale, moins aux États-Unis [ 28 ].

Ensilé, le foin doit être maintenu dans son emballage totalement hermétique car des trous ou des déchirures peuvent compromettre voire arrêter le processus de fermentation, et donc la conservation du foin. En effet cela occasionnera des moisissures ou d'autres dégâts comme ceux de rongeurs pouvant grignoter et traverser le plastique, et souillant ainsi le foin et apportant diverses contaminations [ 8 ] comme le botulisme. Parfois, la paille ou la glume peuvent faire office de fourrage, mais ces éléments ne possèdent qu'une faible valeur nutritionnelle, sauf en termes de fibres [ 29 ].

Ce type de nourriture est parfois utilisé comme complément de ratio, soit pour ralentir l'alimentation d'un cheval qui mange trop rapidement ses concentrés, soit pour fournir un apport riche en fibres lorsqu'un cheval doit en consommer davantage.

La paille reste le plus souvent utilisée comme litière dans les boxes pour absorber les excréments.

À moins qu'il ait une activité physique très intense l'âne ne nécessite aucun concentré apporté à l'auge ni racines. À l'état sauvage il consomme surtout des graminées sèches ou épiées sur pieds, des herbacées comme le chardon, l'ortie et la ronce, mais également des arbustes comme l'ajonc, l'aubépine, le chêne mais de manière générale touz les ligneux non toxiques et les fruits voir les bogues de châtaignes. Les céréales entières ou réduites en poudre constituent la forme la plus courante d'alimentation concentrée.

Il peut s'agir d' avoinesde maïs ou d' orge. Aux États-Uniselles peuvent être appelées génériquement avoines oats ou maïs corn alors que l'aliment peut ne pas contenir ces céréales. L' avoine est l'une des céréales les plus employées pour l'alimentation des chevaux.

Dq recettes regimes facile

Cette céréale possède un faible apport calorique mais une plus grande teneur en fibres que la plupart des autres céréales. L'avoine forme une masse peu compacte dans l'estomac, ce qui convient tout à fait à la particularité du système digestif du cheval. Elle est également plus appétante que la majorité des autres céréales [ 7 ][ 19 ].

La maïs apporte deux fois plus de calories assimilables que l'avoine, à volume égal, mais moins de fibres. À cause de ces caractéristiques, il est facile de sur-alimenter un cheval avec du maïs, ce qui peut causer une obésitéraison pour laquelle les chevaux sont rarement nourris uniquement de maïs.

Relativement durs, les grains de maïs doivent être concassés ou aplatis. Les nutritionnistes attirent l'attention sur le fait qu'un maïs qui comporte des moisissures est toxique s'il est absorbé par un cheval [ 12 ].

Comblement rides du sourire uriage

L' orgecomme le maïs, nécessite d'être aplati ou trempé dans l'eau pendant plusieurs heures, en raison de la dureté du grain. Ces procédés permettent d'obtenir une meilleure assimilation [ 7 ]. Il est souvent fourni accompagné d'avoine et de maïs, un mélange souvent informellement appelé "COB" pour corn maïs oat avoine et barley orge. Le blé n'est généralement pas utilisé comme aliment concentré pour les chevaux.

Néanmoins, le son de blé est parfois ajouté à la ration du cheval en tant que supplément nutritionnel, toujours humidifié et sous la forme d'un mash. Fut un temps, cet aliment fut vanté pour son effet laxatif, toutefois son utilisation n'est pas considérée comme nécessaire, car les chevaux, contrairement aux humains, absorbent une quantité suffisante de fibres grâce aux autres sources de leur alimentation [ 16 ]. Un grand nombre d'industriels agro-alimentaires combinent différentes céréales et ajoutent des suppléments en vitamines et minéraux pour concevoir une nourriture préparée.

Cela permet d'obtenir des aliments d'une part faciles d'emploi par les propriétaires d'équidés, et d'autre part d'une qualité nutritionnelle aisément calculable [ 19 ]. Certains fabricants élaborent leurs céréales sous forme de granulés ou pelletsd'autres en leur laissant leurs formes originales. Dans la plupart des cas, la mélasse est utilisée à la fois comme agglomérant pour éviter la création de poussière, et à la fois pour augmenter l'appétance de ces aliments [ 7 ].

Les granulés, compactés ou extrudés, sont plus faciles à mâcher et diminuent les pertes.